Vers la fin du moteur de recherche sur le poste local?

Par défaut

On m’a demandé ce que je pense des moteurs de recherche du poste client. J’ai longtemps utilisé Copernic Desktop Search, que je trouvais vraiment bien fait à  l’époque. Puis lorsque je me suis mis à  utiliser intensivement GMail pour gérer mes mails, je suis passé assez naturellement à  Google Desktop Search, puisqu’il permet d’indexer le contenu d’une boite GMail.

Mais actuellement, je n’utilise plus aucun moteur de recherche local pour plusieurs raisons. D’abord, le contenu de OneNote n’est indexé correctement par aucun moteur de recherche local… Or j’utilise en permanence cet outil pour stocker la plupart de mes notes et documents importants. Ensuite, j’utilise de plus en plus de services en ligne afin de disposer en permanence de mes données, mais aussi afin de partager plus facilement l’information quand c’est nécessaire. A nouveau, aucun moteur de recherche ne me permet d’indexer ce contenu…

Plus j’y réfléchis, et plus je me dis que le moteur de recherche sur le poste local est probablement amené à  disparaître rapidement, en tout cas dans sa forme actuelle. En effet, il est raisonnable de penser que nous allons tous utiliser de plus en plus de service en ligne pour stocker et gérer nos données. Du coup nous aurons de moins en moins de données “locales” et de plus en plus de données “distantes”.

Par conséquent, les prochains moteurs “personnels” devront tenir compte de cette nouvelle donne, et proposer de s’interfacer avec nos données privées (dont l’accès est généralement protégé) que nous essaimons au sein d’une multitude de services en ligne. Cela constitue un véritable challenge technique, car l’accès à  ces services et les méthodes de recherche au seins de ces outils en ligne est complètement hétérogène 🙂
A ma connaissance ce type de moteur n’existe pas encore. Il y a bien Rollyo qui permet de fabriquer son propre moteur en recherchant du contenu uniquement sur une liste de sites qu’on définit soi-même, mais Rollyo n’accède qu’à  du contenu public et non du contenu privé…

Il y a une place à  prendre: qui veut se lance dans ce business?

5 réflexions au sujet de « Vers la fin du moteur de recherche sur le poste local? »

  1. Entièrement d’accord avec toi sur le devenir des services en ligne et du contenu privé et public éparpillé aux 4 coins du Web. La tendance de fond est importante mais suppose quelques années avant de s’imposer totalement à l’ensemble des usagers.
    J’ai l’impression de voir ressurgir le vieux reve du NC (Network Computer : outil dédié à la connexion réseau où le stockage et le CPU étaient pris en charge par un élément du réseau) développé dans le milieur des années 90 par Sun et Oracle (Larry Ellison est soi-disant le concepteur de l’idée) dans le but de contrer les plateformes Wintel uniquement. Ce projet est resté dans les bureaux d’étude mais ressurgit sous une forme plus actuelle (PocketPC et autres Smartphones).
    Mais à mon avis (et je peux me tromper) celà n’intéressera que les personnes hyper-mobiles : pour ma part, je suis bien enraciné 😉
    Aujourdh’ui l’Internet fournit une telle quantité d’informations (newsletters, flux RSS, podcast, vidéo …) qu’il me semble très opportun dans l’immédiat d’utiliser des outils d’indexation du poste personnel pour optimiser son PKM (Personal Knowledege Management) et de les coupler avec des outils de surveillance de sites Web (type KBCrawl).
    Il est impossible humainement de traiter quotidiennement plus de X flux d’informations (pour ma part j’estime X entre 50 et 75, X variant selon mon état de forme). La veille est déjà automatisée et indéxée mais pour l’instant, les TALN (Traitement Automatique du Langage Naturel) ne remplacent toujours pas une analyse humaine sur la pertinence de l’information. A moins que le Web devienne vraiment sémantique.
    Merci pour ton éclairage à 3:30 du matin …

  2. “Mais à mon avis (et je peux me tromper) celà n’intéressera que les personnes hyper-mobiles : pour ma part, je suis bien enraciné”
    => Pas sur: je suis aussi sédentaire, et pourtant fervent utilisateur des outils en ligne me permettant de partager l’information avec mes amis ou mes collègues. Du coup, de moins en moins de contenu est présent sur mon poste local, malgré ma sédentarité 🙂

    En attendant, certains outils “alternatifs” peuvent peut être t’aider dans ta quête comme par exemple Omea Pro (http://www.jetbrains.com/omea/features/)

Les commentaires sont fermés.